• Consulter le rapport de développement durable de 2009
  • Imprimer
  • Envoyer
  • Trombone

Connaître les milieux naturels

DOSSIER VIDÉO

Biodiversité
Les actions du groupe EDF

Voir le dossier sur la Web TV d'EDF

Trois objectifs

  • Développer la connaissance des milieux naturels pour mieux appréhender les impacts potentiels des activités du Groupe sur ces écosystèmes.
  • Préserver la biodiversité, protéger et restaurer les espaces naturels.
  • Informer, sensibiliser et former les salariés du Groupe et les riverains, et dialoguer sur ces questions, notamment avec des experts, dont certaines ONG.

Pour mener ses actions, le Groupe privilégie le partenariat avec le monde associatif et scientifique.

En 2009, le Comité développement durable du Groupe a créé un groupe de travail biodiversité qui a élaboré une méthode pour établir le profil de chacune des sociétés du Groupe au regard du management de la biodiversité.

Connaître

En France

EDF protège la faune et la flore aquatiques en développant la R&D sur la migration des poissons (radio-pistage des anguilles) et l'environnement (biologie aquatique, hydrologie, sédimentologie, pollution des rivières, etc.).

Une synthèse des données sur les relations entre température et espèces de poissons a été établie avec 23 experts mondiaux.

Au Royaume-Uni

Dans le cadre de ses études d’impact environnemental pour la construction de centrales nucléaires, EDF Energy étudie des scénarios de référence écologiques sur les sites de Hinkley Point et Sizewell. Objectif : disposer des données pour planifier les nouveaux aménagements dans le respect de la biodiversité.

En Italie

Edison analyse les données et cartographies géo-référencées sur la biodiversité. La méthode consiste à croiser l’emplacement des centrales avec les différentes zones de protection : Sites d’Importance communautaire, Zones de Protection Spéciales, parcs régionaux et nationaux, zones humides, etc. pour établir des priorités.

A partir de cette connaissance fine, Edison établira en 2011 une planification à moyen et long terme.

La construction du terminal GNL de Rovigo à 15 km du rivage a été précédée de quatre études d’impact qui ont fondé les engagements d’Edison.

Les travaux ont été interrompus pendant la migration d’oiseaux vivant dans le Delta du Pô.

La barrière de protection autour du terminal a été conçue pour devenir aussi un habitat pour la faune marine.

En Belgique

Avant d’installer un système pour la protection des poissons migrateurs près des turbines de ses centrales hydroélectriques, SPE a lancé en 2010 une étude relative à l’analyse des comportements migratoires des poissons et leur taux de mortalité. Le rapport final de l’étude sera disponible en juillet 2011.

Le premier système sera installé à Lixhe. Il fera l’objet d’un suivi entre juillet et décembre 2011. Les résultats seront utilisés pour les autres sites hydroélectriques de SPE et partagés avec la R&D d’EDF.

EDF Energies Nouvelles

EDF EN veille au respect de l’avifaune (oiseaux et chauves-souris) et de la flore sur toute la durée de vie de ses réalisations.

  • Dans la phase de développement, des études sont conduites pour optimiser le projet. EDF EN modifie parfois ses plans initiaux d’implantation d’éoliennes pour protéger une ZNIEFF.
  • Pendant l’exploitation, l’impact de l’installation fait l’objet d’un suivi attentif.

In order to view this page you need JavaScript and Flash Player 10+ support!

Donnez votre avis