• Consulter le rapport de développement durable de 2009
  • Imprimer
  • Envoyer
  • Trombone

Contexte nucléaire

Les atouts de l'énergie nucléaire

  • Une production de masse
  • Une production faiblement carbonée
  • Des coûts stables et prévisibles, indépendants des prix des combustibles fossiles durablement orientés à la hausse selon la plupart des experts
  • Sur la base de la consommation actuelle, des réserves mondiales d’uranium suffisantes pour au moins 100 ans selon l'AIE (World Energy Outlook 2010). A comparer à 46 ans pour le pétrole, 60 ans pour le gaz naturel et 150 ans pour le charbon (hors ressources non conventionnelles).

En exigeant une attention soutenue à la sûreté des installations, la production nucléaire d’électricité a toute sa place dans le mix énergétique mondial.

Le nucléaire dans le monde

  • Selon l'AIEA, Agence internationale de l'énergie atomique, au 1er Janvier 2010, le monde comptait :
    • 437 réacteurs nucléaires représentant une puissance totale de 370 GW en exploitation
    • 55 réacteurs en construction, chiffre jamais atteint depuis 1992.
  • Le nucléaire se développe dans les pays à forte croissance, principalement en Chine qui a engagé 28 chantiers nucléaires, dont 8 lancés durant la seule année 2010.
  • Les besoins d'équipements de production sont également importants en Europe :
    • le Royaume-Uni entendent renouveler son parc nucléaire
    • la France a décidé de prolonger la durée de fonctionnement de ses réacteurs nucléaires, sur autorisation au cas par cas de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), avant de décider de leur renouvellement
    • d'autres pays examinaient une reprise éventuelle du nucléaire avant l'accident de Fukushima et réévaluent leurs projets

Incidence potentielle de l'accident nucléaire de Fukushima pour le groupe EDF

L’accident nucléaire survenu dans la centrale de Fukushima suite au tremblement de terre et au tsunami du 11 mars 2011 a conduit les autorités administratives des différents pays où le Groupe dispose de centrales nucléaires à réagir :

sur les centrales en exploitation :

en Europe, la Commission a annoncé que les 27 États membres se sont accordés pour réaliser « des tests de résistance » des centrales nucléaires européennes, qui auraient lieu à partir du deuxième semestre de l’année ;

en France, le Premier Ministre a confié à l’Autorité de sûreté nucléaire Glossaire sûreté nucléaire La sûreté nucléaire regroupe l’ensemble des dispositions techniques, organisationnelles et humaines qui sont destinées à prévenir les risques d’accidents et à en limiter les effets, et qui sont mises en œuvre à toutes les étapes de la vie d’une centrale nucléaire, de la conception à l’exploitation et jusqu’à la déconstruction.(ASN) la réalisation d’un contrôle de la sûreté des centrales au regard de l’accident survenu à la centrale de Fukushima Daiichi.  L’ASN doit en rendre  les premières conclusions avant la fin 2011 ;

en Belgique, le gouvernement a réaffirmé qu’il avait décidé de sortir de l’énergie nucléaire en 2025 ;

aux États-Unis, l’autorité de sûreté américaine (NRC) va réaliser une évaluation de la sûreté des centrales en exploitation. La NRC a annoncé  des inspections détaillées des 23 réacteurs américains de conception identique à Fukushima, dont Nine Mile Point 1. Les pouvoirs publics, par la voix du Président Obama et du Secrétaire d’Etat à l’Energie, ont maintenu leur soutien à l’industrie nucléaire aux États-Unis ;

en Chine, le Conseil d’État a exigé que les départements concernés réalisent les vérifications de sûreté dans les centrales existantes.

sur les projets de nouvelles centrales :

au Royaume-Uni, le Secrétaire d’État à l’Énergie a demandé un rapport détaillé à l’Inspecteur en Chef Nucléaire, ce qui pourrait entraîner un décalage dans l’approbation du

« Generic Design Assessment » de l’EPR GlossaireEPR Réacteur nucléaire européen à eau pressurisée. De la dernière génération actuellement en construction (dite génération 3), il est né d’une collaboration franco-allemande, et offre des évolutions sur les plans de la sûreté, de l’environnement et des performances techniques.dans ce pays ;

en Italie, le gouvernement a décrété un moratoire d’un an sur la reprise du programme nucléaire dans le pays ;

en Suisse, le gouvernement a annoncé la suspension des procédures en cours concernant les trois demandes d’autorisation pour de nouvelles centrales nucléaires, déposées par Axpo, Alpiq et FMB.

en Chine, le processus d’approbation des nouvelles centrales nucléaires a été suspendu. Avant d’approuver des standards de sûreté révisés, toutes  les nouvelles centrales nucléaires, y compris les projets en pré-construction, doivent être suspendus.

Le Groupe anticipe que le retour d’expérience lié à l’accident nucléaire au Japon pourrait conduire les autorités administratives en charge du nucléaire dans les différents pays où il opère, à conduire des inspections et à rehausser le référentiel de sûreté nécessaire à la poursuite des activités, sans pour autant qu’il soit possible d’en mesurer à ce stade les conséquences économiques.

Section 2 - Produire
Plus d'infos

In order to view this page you need JavaScript and Flash Player 10+ support!

Donnez votre avis