• Consulter le rapport de développement durable de 2009
  • Imprimer
  • Envoyer
  • Trombone

Le cycle du combustible nucléaire en France

Une responsabilité assumée

La production d’électricité d’origine nucléaire génère des déchets radioactifs Glossaire déchets radioactifs Aujourd’hui, la production de 1 MWh d’électricité d’origine nucléaire (équivalent à la consommation mensuelle de deux ménages) génère de l’ordre de 11 g de déchets, toutes catégories confondues. Les déchets à vie courte représentent plus de 90 % de la quantité totale, mais ils ne contiennent que 0,1 % de la radioactivité des déchets. En fonction de leur niveau de radioactivité, ils sont ainsi séparés en deux sous-catégories : les déchets de très faible activité (TFA) et les déchets de faible activité (FA). Les déchets de moyenne et haute activité à vie longue (MAVL et HAVL) sont produits en faible quantité, moins de 10 % de la quantité totale, mais ils contiennent la quasi-totalité de la radioactivité des déchets (99,9 %).issus de la l'exploitation, de la maintenance ou de la déconstruction des centrales ainsi que du traitement du combustible usé. Tous les déchets radioactifs Glossaire déchets radioactifs Aujourd’hui, la production de 1 MWh d’électricité d’origine nucléaire (équivalent à la consommation mensuelle de deux ménages) génère de l’ordre de 11 g de déchets, toutes catégories confondues. Les déchets à vie courte représentent plus de 90 % de la quantité totale, mais ils ne contiennent que 0,1 % de la radioactivité des déchets. En fonction de leur niveau de radioactivité, ils sont ainsi séparés en deux sous-catégories : les déchets de très faible activité (TFA) et les déchets de faible activité (FA). Les déchets de moyenne et haute activité à vie longue (MAVL et HAVL) sont produits en faible quantité, moins de 10 % de la quantité totale, mais ils contiennent la quasi-totalité de la radioactivité des déchets (99,9 %).restent en France, où ils sont traités, entreposés ou stockés dans des installations surveillées.

  • EDF assume la responsabilité de ces déchets et les gère selon quatre principes
    • limitation à la source : les progrès accomplis dans la conception et l’exploitation des centrales ainsi que dans le conditionnement des déchets ont divisé par trois le volume des déchets à vie courte (filtres, résines, vinyles…) depuis 1985
    • tri selon leur nature, leur niveau d’activité et leur période radioactive
    • conditionnement pour éviter tout risque de dispersion dans l’environnement
    • entreposage Glossaireentreposage L’entreposage constitue une étape intermédiaire du processus de gestion des déchets nucléaires. Il consiste à placer les colis de déchets dans une installation assurant, pendant une période donnée, leur isolement de l’homme et de l’environnement, avec l’intention de les reprendre par la suite en vue d’un complément de gestion. Les entreposages sont conçus, construits et gérés par les producteurs de déchets (EDF, AREVA NC (ex-Cogema), CEA) à proximité des lieux de conditionnement des déchets.et stockage Glossaire stockage Le stockage consiste à placer les colis de déchets radioactifs dans une installation assurant leur gestion à long terme, c’est-à-dire dans des conditions propres à assurer la sûreté et à maîtriser les risques dans la durée.pour assurer la protection de l’homme et de l’environnement contre les rayonnements.
  • AREVA est en charge du traitement des combustibles usés et de leur recyclage sous forme de combustible MOXGlossaire MOX« Mixed Oxydes ». Combustible nucléaire à base d’un mélange d’oxydes d’uranium (naturel ou appauvri) et de plutonium..
  • L’ANDRA est en charge des opérations de gestion à long terme de stockage Glossaire stockage Le stockage consiste à placer les colis de déchets radioactifs dans une installation assurant leur gestion à long terme, c’est-à-dire dans des conditions propres à assurer la sûreté et à maîtriser les risques dans la durée.des déchets ultimes, conformément à la loi du 28 juin 2006 sur la gestion durable des matières et déchets radioactifsGlossaire déchets radioactifsAujourd’hui, la production de 1 MWh d’électricité d’origine nucléaire (équivalent à la consommation mensuelle de deux ménages) génère de l’ordre de 11 g de déchets, toutes catégories confondues. Les déchets à vie courte représentent plus de 90 % de la quantité totale, mais ils ne contiennent que 0,1 % de la radioactivité des déchets. En fonction de leur niveau de radioactivité, ils sont ainsi séparés en deux sous-catégories : les déchets de très faible activité (TFA) et les déchets de faible activité (FA). Les déchets de moyenne et haute activité à vie longue (MAVL et HAVL) sont produits en faible quantité, moins de 10 % de la quantité totale, mais ils contiennent la quasi-totalité de la radioactivité des déchets (99,9 %)..

Le traitement et le recyclage des combustibles usés

Le combustible usé renferme des matières recyclables, uranium et plutonium, dont une partie est, après traitement, recyclée dans la production électrique. Cette valorisation économise 17 % d'uranium naturel et contribue à la sécurité d'approvisionnement énergétique.

  • L’uranium recyclable est entreposé à Pierrelatte par Areva puis transporté vers les usines d’enrichissement Glossaireenrichissement Procédé par lequel on accroît la teneur en matière fissile d’un élément. Ainsi l’uranium est constitué, à l’état naturel, de 0,7 % d’uranium 235 (fissile) et à 99,3 % d’uranium 238 (non fissile). Pour le rendre efficacement utilisable dans un réacteur à eau pressurisée, il est enrichi en uranium 235 dont la proportion est portée à environ 4 %.(en Russie depuis 2006 pour EDF), dans le cadre de contrats commerciaux conformes aux obligations internationales et agréés par l'agence d'approvisionnement européenne d’Euratom. Les licences d’exportation sont accordées par les services des Douanes. Les transports sont encadrés par les réglementations de l'Agence internationale pour l’énergie atomique et de l'Organisation maritime internationale. L’uranium recyclable enrichi (URT) est utilisé dans les quatre réacteurs de la centrale de Cruas.
  • Le plutonium est extrait du combustible usé par Areva dans son usine de La Hague et recyclé en un nouveau combustible, le MOX Glossaire MOX « Mixed Oxydes ». Combustible nucléaire à base d’un mélange d’oxydes d’uranium (naturel ou appauvri) et de plutonium.(Mixed Oxyde Fuel), utilisé en 2010 dans 21 réacteurs du parc nucléaire d’EDF (22 autorisés).
    Sur les 1 200 tonnes de combustibles déchargés annuellement des réacteurs, les quantités traitées sont déterminées en fonction de la quantité de plutonium recyclable dans les réacteurs autorisés à charger du combustible MOXGlossaire MOX« Mixed Oxydes ». Combustible nucléaire à base d’un mélange d’oxydes d’uranium (naturel ou appauvri) et de plutonium.. Depuis 2010 les capacités de recyclage conduisent à traiter près de 1 050 tonnes de combustibles usés par an.

La production d’1 TWh génère

La production d’1 TWh génère :

  • 0,4 m3 de déchets de haute activité à vie longue (HAVL),
  • 0,5 m3 de déchets de moyenne activité à vie longue (MAV)
  • 16 m3 de déchets d’exploitation dont 10 m3 de faible et moyenne activité à vie courte (FMAVC)
  • 6 m3 de très faible activité à vie courte (TFAVC).
Section 2 - Produire
Plus d'infos

La loi de juin 2006 sur la gestion durable des matières et déchets radioactifsGlossaire déchets radioactifsAujourd’hui, la production de 1 MWh d’électricité d’origine nucléaire (équivalent à la consommation mensuelle de deux ménages) génère de l’ordre de 11 g de déchets, toutes catégories confondues. Les déchets à vie courte représentent plus de 90 % de la quantité totale, mais ils ne contiennent que 0,1 % de la radioactivité des déchets. En fonction de leur niveau de radioactivité, ils sont ainsi séparés en deux sous-catégories : les déchets de très faible activité (TFA) et les déchets de faible activité (FA). Les déchets de moyenne et haute activité à vie longue (MAVL et HAVL) sont produits en faible quantité, moins de 10 % de la quantité totale, mais ils contiennent la quasi-totalité de la radioactivité des déchets (99,9 %).

La loi définit :

  • une matière radioactive comme une substance radioactive pour laquelle une utilisation ultérieure est prévue ou envisagée, le cas échéant après traitement et recyclage,
  • les déchets radioactifsGlossaire déchets radioactifsAujourd’hui, la production de 1 MWh d’électricité d’origine nucléaire (équivalent à la consommation mensuelle de deux ménages) génère de l’ordre de 11 g de déchets, toutes catégories confondues. Les déchets à vie courte représentent plus de 90 % de la quantité totale, mais ils ne contiennent que 0,1 % de la radioactivité des déchets. En fonction de leur niveau de radioactivité, ils sont ainsi séparés en deux sous-catégories : les déchets de très faible activité (TFA) et les déchets de faible activité (FA). Les déchets de moyenne et haute activité à vie longue (MAVL et HAVL) sont produits en faible quantité, moins de 10 % de la quantité totale, mais ils contiennent la quasi-totalité de la radioactivité des déchets (99,9 %). comme des substances radioactives pour lesquelles aucune utilisation ultérieure n’est prévue ou envisagée.
Section 2 - Produire
Plus d'infos

Le stockage Glossaire stockage Le stockage consiste à placer les colis de déchets radioactifs dans une installation assurant leur gestion à long terme, c’est-à-dire dans des conditions propres à assurer la sûreté et à maîtriser les risques dans la durée.des déchets radioactifsGlossaire déchets radioactifsAujourd’hui, la production de 1 MWh d’électricité d’origine nucléaire (équivalent à la consommation mensuelle de deux ménages) génère de l’ordre de 11 g de déchets, toutes catégories confondues. Les déchets à vie courte représentent plus de 90 % de la quantité totale, mais ils ne contiennent que 0,1 % de la radioactivité des déchets. En fonction de leur niveau de radioactivité, ils sont ainsi séparés en deux sous-catégories : les déchets de très faible activité (TFA) et les déchets de faible activité (FA). Les déchets de moyenne et haute activité à vie longue (MAVL et HAVL) sont produits en faible quantité, moins de 10 % de la quantité totale, mais ils contiennent la quasi-totalité de la radioactivité des déchets (99,9 %).

  • Les déchets FMA-VC (faible et moyenne activité - vie courte) et TFA-VC (très faible activité - vie courte) sont stockés dans les centres de l’Andra à Soulaines et Morvilliers.
  • Les déchets HAVL (haute activité, vie longue) et MAVL (moyenne activité, vie longue) sont entreposés à La Hague dans l'attente de leur stockage Glossaire stockage Le stockage consiste à placer les colis de déchets radioactifs dans une installation assurant leur gestion à long terme, c’est-à-dire dans des conditions propres à assurer la sûreté et à maîtriser les risques dans la durée.réversible en couche géologique profonde (500 mètres environ), solution de référence retenue par la loi du 28 juin 2006.

Conduites par l'Andra au laboratoire de Bure-Saudron, les études sur le stockage Glossaire stockage Le stockage consiste à placer les colis de déchets radioactifs dans une installation assurant leur gestion à long terme, c’est-à-dire dans des conditions propres à assurer la sûreté et à maîtriser les risques dans la durée.géologique des déchets HAVL et MAVL mobilisent la communauté scientifique internationale pour un montant annuel de 120 M€ financé à 78 % par EDF.

Position de la Commission européenne sur le stockage Glossaire stockage Le stockage consiste à placer les colis de déchets radioactifs dans une installation assurant leur gestion à long terme, c’est-à-dire dans des conditions propres à assurer la sûreté et à maîtriser les risques dans la durée.géologique

En 2010, la Commission européenne a lancé une consultation dans l’Union sur l’opportunité d’adopter une législation communautaire relative à la gestion du combustible usé et des déchets radioactifsGlossaire déchets radioactifsAujourd’hui, la production de 1 MWh d’électricité d’origine nucléaire (équivalent à la consommation mensuelle de deux ménages) génère de l’ordre de 11 g de déchets, toutes catégories confondues. Les déchets à vie courte représentent plus de 90 % de la quantité totale, mais ils ne contiennent que 0,1 % de la radioactivité des déchets. En fonction de leur niveau de radioactivité, ils sont ainsi séparés en deux sous-catégories : les déchets de très faible activité (TFA) et les déchets de faible activité (FA). Les déchets de moyenne et haute activité à vie longue (MAVL et HAVL) sont produits en faible quantité, moins de 10 % de la quantité totale, mais ils contiennent la quasi-totalité de la radioactivité des déchets (99,9 %).. Les citoyens européens se sont majoritairement prononcés en faveur d’une telle législation.

La Commission a publié un projet de directive fin 2010 qui :

  • prévoit l'instauration d'un plan national de gestion des déchets
  • présente le stockage Glossaire stockage Le stockage consiste à placer les colis de déchets radioactifs dans une installation assurant leur gestion à long terme, c’est-à-dire dans des conditions propres à assurer la sûreté et à maîtriser les risques dans la durée.géologique profond comme l'option la plus sûre et durable pour les déchets à haute activité vie longue
  • envisage la possibilité de créer des sites de stockage Glossaire stockage Le stockage consiste à placer les colis de déchets radioactifs dans une installation assurant leur gestion à long terme, c’est-à-dire dans des conditions propres à assurer la sûreté et à maîtriser les risques dans la durée.partagés entre plusieurs Etats.

Ce projet de texte sera examiné par les Etats membres et les institutions européennes.

Section 2 - Produire
Plus d'infos

In order to view this page you need JavaScript and Flash Player 10+ support!

Donnez votre avis