• Consulter le rapport de développement durable de 2009
  • Imprimer
  • Envoyer
  • Trombone

Des enjeux vitaux

Croissance de la population mondiale

Consommation d’électricité Prévisions de l’AIE1

1New Policies Scenario : toutes les annonces politiques (Paquet Energie en Europe, engagement de Copenhague et Cancun, …) sont réellement appliquées ; CurrentPolicies Scenario : rien ne change de ce qui se fait actuellement ; 450 Scenario : limitation du réchauffement climatique à 2°C.

Une croissance démographique surtout dans les pays qui ont un rattrapage économique à effectuer

  • Des besoins énergétiques en forte croissance pour alimenter le développement.
  • Nécessité d’une énergie accessible à tous : la question des coûts n’est pas secondaire.

En 2009, 1,4 milliard de personnes n’ont pas accès à l’électricité dont 80 % dans les zones rurales. 1,2 milliard en seront toujours privées en 2035.

Avec un développement des villes : un être humain sur deux vit en ville depuis 2006. En 2050, ce sera 70 %.

Appel accru aux énergies de réseaux adaptées à la ville (électricité, gaz, réseaux de chaleur), qui, de plus, évitent les livraisons de combustible en agglomération.

La demande d’électricité va donc connaître une croissance spectaculaire.

  • L’AIE, Agence internationale de l'énergie, prévoit que la demande mondiale d’électricité devrait doubler entre 2008 et 2035 (+2,2 % par an), une demande tirée à 80 % par des pays non membres de l’OCDE. La Chine verra sa demande d’électricité tripler entre 2008 et 2035 et devra construire l’équivalent du parc de production des Etats-Unis.
  • 5 900 GW de puissance installée seront construits d’ici 2035 et 40 % de ces nouvelles installations seront achevées d’ici 2020.

Or, aujourd’hui, la production d’électricité mondiale est liée pour 67 % à la combustion des énergies fossiles.

L’appel croissant aux énergies fossiles comporte deux risques majeurs.

  • Risque de contribution au dérèglement climatique, avéré par les études du GIEC, Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.
    • Le gaz carbonique (CO2) dégagé par la combustion des ressources fossiles (charbon, pétrole, gaz) s’accumule dans l’atmosphère et provoque un effet de serre qui entraîne le réchauffement du climat.
    • Les participants à la conférence de Copenhague de 2009 se sont accordés sur l'urgence à limiter à 2°C au maximum le réchauffement climatique d’ici la fin du siècle. Cela suppose de réduire les émissions de CO2 de l’activité énergétique.
  • Risque d'épuisement des ressources et de tensions sur les marchés énergétiques.
    • Les ressources fossiles ne sont pas infinies et les gisements les plus accessibles et les moins coûteux ont été exploités.
    • On constate que toute reprise économique s’accompagne d’une augmentation du prix du pétrole.

Conclusion : la réponse à la croissance des besoins ne peut s’opérer selon les schémas actuels.

Cette situation confère une responsabilité particulière aux énergéticiens.

Donnez votre avis