• Consulter le rapport de développement durable de 2009
  • Imprimer
  • Envoyer
  • Trombone

Rester le grand électricien européen le moins émetteur de CO2 par kWh produit

Emissions de CO2 des principaux électriciens européens

 

Contexte

Union européenne

  • Objectif : - 20 % d’émissions de CO2 entre 1990 et 2020. En 2008, l’Europe des 27 a réduit de 11,3 % ses émissions de CO2 par rapport à 1990. (Source : GHG Inventory, European Environment Agency, 2010)
  • Emissions 2008 : 4,94 Gt de CO2, dont 1,3 Gt dues à la production d’électricité et de chaleur. (Source : GHG Inventory, European Environment Agency, 2010).

France

  • Objectif : - 23 % d’émissions de CO2 entre 1990 et 2020.
  • Emissions 2008 : 527 Mt de CO2 dont 45,5 dues à la production d’électricité et de chaleur (Source : GHG Inventory, European Environment Agency, 2010). Pour la même année, EDF a émis 18,3 Mt.

Engagements du Groupe

Par son mix énergétique (basé à plus de 84 % sur le nucléaire, l’hydraulique et les autres renouvelables), le groupe EDF a émis en 2010 108,9 g /kWh produit de CO2 (donnée hors EnBW ; 111,1 g/kWh produit hors EnBW en 2009) à comparer à la moyenne européenne du secteur qui s’établit à 345,5 g/kWh produit en 2009 (source : PricewaterhouseCoopers /Enerpresse, novembre 2010). En France, EDF à émis 40,1 g de CO2 par kWh produit en 2010.

D’où une stratégie carbone volontaire qui s'appuie sur quatre leviers :

  • produire une électricité faiblement carbonée
  • promouvoir l’éco-efficacité énergétique dans ses offres commerciales
  • réduire les consommations d'énergie et les émissions diffuses de gaz à effet de serre Glossaire gaz à effet de serre Gaz retenant une partie du rayonnement solaire dans l’atmosphère et dont l’augmentation des émissions dues aux activités humaines (émissions anthropiques) provoque une hausse de la température moyenne de la terre et joue un rôle important dans le changement climatique. Le protocole de Kyoto et la directive 2003/87/CE du 13 octobre 2003 modifiée visent les six principaux gaz à effet de serre suivants : le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), le protoxyde d’azote (N2O), les hydrocarbures fluorés (HFC), les hydrocarbures perfluorés (PFC) et l’hexafluorure de soufre (SF6). Pour la période 2005-2007, le dioxyde de carbone faisait l’objet en Europe de mesures de réduction d’émissions en application des plans nationaux d’allocation de quotas de gaz à effet de serre. Pour la période 2008-2012, le champ des gaz concernés tend à s’élargir. À terme, seront concernés les gaz listés à l’annexe II de la directive précitée mais aussi « tout autre composant gazeux de l’atmosphère, tant naturel qu’anthropique, qui absorbe et renvoie un rayonnement infrarouge » (directive modifiée, adoptée mais non publiée à ce jour).de ses installations et activités
  • impliquer ses salariés dans la lutte contre le réchauffement climatique

En 2009, le Groupe a adopté une Décision bas carbone pour tout investissement international dans un nouveau moyen de production thermique.

Réaffirmant l'engagement du Groupe, Henri Proglio, Président Directeur général d'EDF, a signé la pétition Seal the deal, à la veille de la Conférence de Copenhague ainsi que le Manifeste sur l’efficacité énergétique dans les bâtiments (40 % de la consommation mondiale d’énergie fossile) porté par le World Business Council for Sustainable Development.

En 2006 le Groupe s’est doté d’un Fonds carbone interne pour diversifier sa capacité à assurer ses engagements environnementaux dans des conditions économiques optimales. L'objectif de ce fonds est de soutenir des projets de réduction d'émissions de gaz à effet de serre Glossaire gaz à effet de serre Gaz retenant une partie du rayonnement solaire dans l’atmosphère et dont l’augmentation des émissions dues aux activités humaines (émissions anthropiques) provoque une hausse de la température moyenne de la terre et joue un rôle important dans le changement climatique. Le protocole de Kyoto et la directive 2003/87/CE du 13 octobre 2003 modifiée visent les six principaux gaz à effet de serre suivants : le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), le protoxyde d’azote (N2O), les hydrocarbures fluorés (HFC), les hydrocarbures perfluorés (PFC) et l’hexafluorure de soufre (SF6). Pour la période 2005-2007, le dioxyde de carbone faisait l’objet en Europe de mesures de réduction d’émissions en application des plans nationaux d’allocation de quotas de gaz à effet de serre. Pour la période 2008-2012, le champ des gaz concernés tend à s’élargir. À terme, seront concernés les gaz listés à l’annexe II de la directive précitée mais aussi « tout autre composant gazeux de l’atmosphère, tant naturel qu’anthropique, qui absorbe et renvoie un rayonnement infrarouge » (directive modifiée, adoptée mais non publiée à ce jour). dans les pays émergents, dans le cadre des "Mécanismes de développement propres" (MDP) définis par le protocole de Kyoto, et de bénéficier de permis d'émissions de CO2.La gestion de ce fonds a été confiée à EDF Trading (filiale de négoce relevant à 100% d'EDF). Avec une capacité d'achat de près de 300M€ il se positionne comme l'un des principaux acteurs du marché des MDP. En 2010, EDF Trading a acquis un projet de développement propre (CDM) en Chine et un REC (Renewable Energy Credit) aux Etats-Unis. Il a été confirmé comme fournisseur de crédits carbone au gouvernement britannique.

Fond carbone EDF Trading :
rencontre avec un "originateur".

In order to view this page you need JavaScript and Flash Player 10+ support!

Donnez votre avis