• Imprimer
  • Envoyer
  • Trombone

Les enjeux de l’ancrage territorial

Le groupe EDF est le partenaire des territoires et pays où il exerce son activité et fournit une énergie essentielle à leur développement.

Des enjeux, une volonté

EDF est souvent en France le premier employeur régional. Il est le concessionnaire des réseaux de distribution, propriété des communes. Ses installations modifient les paysages, impactent l’environnement naturel et font aussi appel à de nombreux fournisseurs et sous-traitants locaux.

Acteur de la relance économique, EDF a investi en France XX Md€ en 2010, représentant un volant de XX emplois directs et indirects.

A l’occasion du conseil d’administration de la Fédération nationale des collectivités concédantes et des régies, Henri Proglio, PDG du Groupe, a rappelé́ que le renforcement de la proximité́ s’appuie sur deux actions :

  • favoriser la présence territoriale du Groupe
  • développer une politique d’investissements efficace pour améliorer et adapter les réseaux.

Une démarche de partenariat et d’écoute

EDF entend :

  • accompagner les territoires dans l’élaboration et le déploiement de leur politique énergétique
  • rapprocher ERDF des territoires pour mieux répondre à leurs attentes
  • garantir la présence territoriale du Groupe notamment par le maintien des accueils physiques du commercialisateur, dont le nombre est resté constant depuis l’ouverture du marché
  • simplifier les règles et les procédures établies lors de l’ouverture du marché pour clarifier le rôle des différents acteurs et optimiser le service rendu
  • renforcer la transparence dans les informations données aux autorités concédantes.

ERDF, concessionnaire des réseaux, entretient une relation de proximité avec les autorités concédantes et les élus locaux. 250 rencontres ont été organisées au plus haut niveau en 2010. Le jugement des interlocuteurs sur la qualité de cette relation s’améliore, avec 85 % de satisfaits (X % en 2009). En revanche les attentes demeurent sur la gestion des demandes de raccordements.

Partenaire de la Région Alsace

Le Programme Energie Alsace lancé avec les collectivités s’articule autour de trois axes :

  • économique avec la modernisation de la centrale nucléaire de Fessenheim, le plan de développement hydraulique sur le Rhin (225 M€ d’investissements) et le soutien à l’économie verte en Alsace
  • sociétal avec la sensibilisation au développement durable et la création d’un baccalauréat professionnel en maintenance nucléaire à Obernai
  • environnemental avec un soutien à la rénovation thermique de bâtiments publics et privés.

En 2010, a été créé un Fonds spécialisé dans le microcrédit aux entreprises vertes.

Le groupe Électricité de Strasbourg complète ce dispositif via des partenariats et le soutien à plusieurs dizaines de projets : rénovation du bâti, formation professionnelle, innovation technique.

Acceptabilité des ouvrages :
le point de vue du Conseil sociétal d'EDF.

Partenaire de la Haute-Marne et de la Meuse

EDF accompagne ces deux départements, territoires du laboratoire souterrain de recherche de l'Andra sur les déchets à haute activité et à vie longue, dans leur ambition d’être des terres d’excellence en MDE et en nucléaire.

  • Construction à Velaines de la plate-forme logistique de la production nucléaire : bâtiment éco-efficace de 45 000 m2 pour stocker 4 millions de pièces. Une soixantaine d’emplois créés
  • Construction du bâtiment HQE des archives industrielles d’EDF, ouvert en 2010 à Bure
  • Programme Villages 2050 lancé en 2010, pour diminuer de moitié les besoins énergétiques des bâtiments et diviser par 10 les émissions de CO2
  • Création au lycée Blaise Pascal de Saint-Dizier du Bac professionnel Environnement nucléaire et d’un chantier école en robinetterie
  • Centre d’entraînement et de certification d’EDF aux techniques d’examens non destructifs dans les centrales nucléaires, ouvert fin 2009
  • 60 M€ de taxes départementales (40 M€ en 2008) finançant les programmes Accompagnement économique et Diffusion technologique, soutenus à 78 % par EDF
  • 200 emplois aidés dans des entreprises en développement.

Partenaire de la Région Bretagne

Le Programme Enbrin (Energie Bretagne Innovation) répond aux problématiques énergétiques bretonnes. Sa mise en œuvre, après concertation avec les acteurs locaux, s’étend sur cinq ans, à compter de 2010 et vise à:

  • accroître et accélérer la maîtrise de la consommation d’électricité, avec une réduction des consommations de 30 à 40 MW par an (expérimentation pilote auprès de 600 foyers de gestion à distance des équipements domestiques, de suivi des consommations par internet, d’interruption de courte durée de certains appareils électriques, accompagnement de 8 élevages laitiers pour la mise en place de pré-refroidisseurs de lait en sortie de traite, diagnostics énergétiques et analyses des besoins futurs des îles d’Ouessant, Molène et Sein)
  • développer les énergies renouvelables décentralisées et centralisées (+ 50 à 100 MW, via la construction de 2 fermes solaires à Goulien dans le Finistère, à Lanleff dans les Côtes d’Armor et via la construction du démonstrateur d’hydroliennes à Paimpol-Bréhat)
  • renforcer les centrales de production existantes, avec un objectif de fiabiliser 480 MW de production d’hyper pointe (modernisation du barrage de Guerlédan pour un investissement de 9,5 M€ de 2009 à 2013, programme de maintenance sur l’usine marée motrice de La Rance, programme de maintenance de la centrale thermique de Cordemais et les turbines à combustion de Brennilis et Dirinon : 55 M€ en 2009 et en 2010).
  • réduire les émissions de CO2 de 4 000 tonnes par an

Donnez votre avis