• Imprimer
  • Envoyer
  • Trombone

Rémunération des salariés

Pour motiver et fidéliser ses collaborateurs, EDF conduit une politique salariale intégrant notamment un intéressement aux résultats.

Une politique de rémunération attractive

EDF, ERDF et RTE développent une politique de rémunération qui reconnaît les responsabilités et résultats individuels ainsi que la performance collective, via l’intéressement, l’épargne salariale, l’actionnariat salarié et les avantages sociaux.

Les salaires

  • Salaire brut annuel moyen à EDF en 2010 : 40 822 euros (base 13 mois)
    • 24 244 euros pour le collège exécution (24 051 en 2009)
    • 33 119 euros pour le collège maîtrise (32 574)
    • 54 655 euros pour le collège cadre, (53 922).

Les salaires d’EDF ont été revalorisés en 2010 dans le cadre d’un accord signé par les organisations CFDT, CFE-CGC, CGT et CFTC, qui complète les mesures générales de branche de fin 2009.

La totalité des mesures salariales générales et individuelles aboutit à une augmentation moyenne de 4,4 % de la masse salariale.

L’intéressement

A EDF, l’intéressement est composé de trois parts basées sur des critères et des objectifs négociés au niveau de l’unité, de la direction et de l’entreprise du salarié.

Cinq critères nationaux sur sept sont relatifs au développement durable.

  • trois critères environnementaux (baisse des consommations électriques des sites tertiaires, plans de déplacement d'entreprise, valorisation des déchets)
  • un critère éthique (connaissance des valeurs de l'entreprise)
  • un critère sociétal (participation au stage de sensibilisation à la diversité et à la prévention des pratiques discriminatoires).

Les salariés ont le choix entre percevoir l’intéressement et l’affecter au Plan d’épargne Groupe ou au Plan d’épargne pour la retraite collectif du Groupe.

Le Compte Epargne Temps

Des accords pour la création de comptes épargne temps ont été conclus dans les principales sociétés françaises du Groupe, notamment à EDF, ERDF et RTE-EDF Transport. La valorisation des heures épargnées sur le compte Epargne Temps des salariés s’élève au 31.12.2010 à 518,6 millions d’euros.

Des systèmes d’épargne salariale

  • Le plan d’épargne Groupe (PEG) est ouvert aux salariés d’EDF et des sociétés françaises du Groupe détenues à 40 % au moins par EDF, directement ou indirectement, et ayant adhéré au PEG. Leurs versements sont abondés par leur société.

En 2010, l’abondement total brut versé par EDF, ERDF et RTE dans le PEG a été de 124,4 M€.

  • Le plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO) groupe EDF est ouvert aux salariés dans les mêmes conditions que le PEG. Il comprend deux fonds communs de placement :
    • un FCPE multi-entreprises d’économie solidaire
    • le FCPE CAP HORIZONS adapté à une épargne de long terme.

    Ouvert depuis septembre 2009, le PERCO totalise un encours à fin 2010 de 111 million d’euros environ. Les versements des salariés sont abondés par leur société.

    En 2010, l’abondement total brut versé par EDF, ERDF et RTE dans le PERCO a été de 21,9 millions d’euros.

  • Actionnariat salarié. Les salariés et retraités du groupe EDF détenaient au 31 décembre 2010 un peu plus de 44 millions de titres EDF (2,39 % du capital social). La plupart de ces titres sont détenus dans le cadre du plan d’épargne Groupe, avec une durée de blocage de cinq ans.

Une protection sociale complémentaire

Les salariés statutaires des entreprises du Groupe en France bénéficient de dispositifs de protection sociale complémentaire portant sur :

  • le complément invalidité, depuis le 1er juillet 2008
  • la prévoyance : capitaux décès et rentes d’éducation, depuis le 1er janvier 2009
  • le régime de retraite supplémentaire complété par des dispositions d’entreprise, depuis le 1er janvier 2009 (pour ERDF, 1er octobre 2010)
  • la couverture supplémentaire maladie, depuis le 1er janvier 2011.

In order to view this page you need JavaScript and Flash Player 10+ support!

Donnez votre avis